mercredi 12 juin 2019

Comment faire cuire un petit Directeur d'école ?

La recette est très répandue, le nombre d'écoles publiques de moins de quatre classes étant extrêmement important en France. Je vous la rappelle néanmoins ici.

Ingrédients:

  • un Directeur ou une Directrice (le sexe ne genre rien à la cuisson) non déchargé;
  • une trentaine de loulous et de louloutes (s'ils ont entre trois et cinq ans la recette sera encore meilleure !);
  • des élections de parents d'élèves, ou des admissions, ou... selon la période de l'année;
  • quelques consignes et injonctions administratives superfétatoires pour pimenter votre plat.


Commencez à préparer votre matière principale (le directeur) à six heures le lundi matin, pour qu'il prépare le travail de ses élèves.
Mettez-le dans le bain rapidement, si possible dès 7h30, en allumant l'ordinateur du bureau.
A 8h30, incorporez vos loulous et vos louloutes; vous pouvez dès cette étape ajouter si vous le souhaitez quelques parents d'élèves, mais vous devrez les enlever rapidement afin qu'ils ne gâtent pas trop vite le jus de cuisson.
A cette heure-là, votre directeur est encore tendre.
Dès 11h le lundi matin, les loulous et les louloutes étant en général assez excités après un week-end pluvieux, votre matière principale aura commencé à cuire.
A 17h, le directeur est nettement moins tendre, la cuisson est déjà bien avancée.

Reprenez le mardi les mêmes étapes, en y adjoignant régulièrement coups de téléphone foireux, pannes informatiques diverses, consignes hiérarchiques idiotes, et autres ingrédients à votre idée (chaque région, voire chaque commune, a sa propre recette). N'hésitez pas à incorporer un parent d'élève hargneux ou un doublon dans le courrier électronique - ou encore une pièce jointe oubliée -.

Le mercredi, vous devrez laisser reposer. Dans certaines régions, on recommande d'ajouter ce jour-là une conférence pédagogique ou une réunion de Directeurs pour accélérer la cuisson.

Recommencez le jeudi matin comme le lundi, avec des loulous et des louloutes excités par la pleine lune ou par le vent ou par un mercredi passé à regarder la télé. Vous constaterez dès le jeudi soir que la cuisson est déjà très avancée. Parfois, le directeur fume déjà. Mais vous devrez tout de même parfaire votre recette en reprenant le vendredi toutes les mêmes étapes quotidiennes.

Pour que la matière soit parfaite, il est temps d'ajouter au jus existant, déjà fortement épicé et très odorant, des élections de représentants de parents d'élèves ou des admissions (ou autre, c'est selon la saison, adaptez-vous à un circuit court): vous constaterez alors une puissante accélération de la cuisson.

Vous pouvez à tout moment ajouter pour parfaire la recette tout ce qui vous passe par la tête: adjoint malade, ATSEM qui pleurniche, accident de loulou, etc. Tout est bon.

Si vous respectez bien toutes ces étapes, vous constaterez qu'à 20h le vendredi soir la cuisson du Directeur (ou de la Directrice) est parfaite! La matière principale est totalement molle, presque inerte, sa réactivité est nulle. Faites attention, c'est alors une matière fragile dont la dégustation doit se faire avec grand soin, en parlant doucement, avec des gestes lents et de grands sourires rassurants. Bon appétit!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire