mercredi 4 décembre 2019

On recherche une Directrice...

Depuis le geste tragique de Christine Renon les médias s'intéressent à notre fonction de Direction. Mais souvent le traitement qui lui est destiné est lapidaire, car il faut faire court et dans l'urgence.

Le GDiD a reçu une demande de la société de production Nilaya, qui développe actuellement avec le réalisateur Stéphan Moszkowicz un projet documentaire de 52 minutes pour France Télévisions sur le métier de Directeur d’école :

" [...] Au cours de mes recherches, j’ai pu lire sur votre blog plusieurs témoignages forts et touchants, raison pour laquelle je m’adresse à vous aujourd’hui. Nous recherchons une directrice d’école primaire, exerçant son métier dans un département proche de l’Ile-de-France (Oise, Somme, Nord, Aisne, Marne, Loiret, Eure, Yonne…) et qui accepterait de participer à notre projet. [...] "

Je pense qu'il s'agit d'une occasion rare de montrer la réalité de notre métier à double-casquette. Pour moi l'idéal serait bien entendu qu'une Directrice avec charge de classe, membre du GDiD, accepte de se porter candidate. Je suis conscient évidemment de la charge que cela implique, entre les demandes officielles à effectuer (familles, institution, enseignants...) et la réalité du tournage, même si ces gens-là savent se faire discrets :

" [...] Nous souhaitons tourner dans une seule école, en région, dans une ville pas trop marquée sociologiquement, ni dans un quartier bourgeois, ni dans un quartier dévalorisé de banlieue, dans un souci de représentativité à l’échelle de la France dans son ensemble.

La directrice, « personnage » principal du film, sera énergique, enthousiaste, déterminée... mais elle aura également ses fragilités, ses doutes et ses questions.

L'équipe de tournage sera légère : le réalisateur sera seul, caméra au poing.

La présence d'une caméra dans une école pendant plusieurs mois n'est pas neutre. L'ensemble des protagonistes étant filmés dans une certaine « intimité professionnelle », il sera nécessaire que l'équipe pédagogique soit en majorité favorable au projet. [...]

Si l'accueil est positif, nous pourrons ensuite présenter le projet aux parents et aux élèves. Si le tournage se déroule effectivement dans votre école, sachez que je m'engage à vous présenter le film avant sa diffusion, afin que nous puissions discuter du montage et que vous donniez votre accord final. [...] "



Quelle serait l'orientation du reportage ?

" [...} Depuis le suicide de Christine Renon en septembre 2019, des milliers d’enseignants, de directeurs et directrices, de personnels scolaires et de parents dénoncent partout en France la dégradation des conditions de travail, la solitude, la surcharge administrative propres à ce métier.

Avec ce documentaire pour France 3, je souhaite filmer cette réalité au plus près de ceux qui la vivent, en étant en immersion dans le quotidien d'une directrice d'école durant plusieurs mois. Il ne s’agira ni de réaliser une étude sociologique, ni un état des lieux d’une situation “désespérée” au regard de l’actualité, mais bien de faire ressortir, à travers la subjectivité, l’expérience et l’engagement de cette directrice, des pistes de réflexions visant à améliorer les conditions de travail et le « vivre ensemble » au sein de l’école.

Plusieurs questions seront soulevées tout au long du film : Comment une directrice d’école concilie-t-elle ses multiples casquettes ? Entre satisfactions et déceptions, gratifications et moments de découragement, comment y trouve-t-elle son compte ? Quel impact ce métier a-t-il dans sa vie privée ? Qu'attend-elle de ses collègues, des parents, des élèves, de la hiérarchie ? Et eux, qu'attendent-ils de leur directrice ?

Des thématiques universelles et intemporelles seront abordées, dans lesquelles chacun pourra s'identifier : Quel sens donner à son travail ? Comment hiérarchiser ses priorités ? Comment fédérer une équipe ? Comment l'exigence peut-elle rimer avec bien-être au travail ? Comment trouver l'équilibre entre fermeté et empathie, entre affectivité et distance ? A-t-on l'impression de recevoir autant que l'on donne ? ...

Tourner sur la durée devrait me permettra de capter l'évolution des personnes filmées (directrice, professeurs, parents, élèves...) et de leurs idées. Le film comportera des moments de réflexion et d'analyse avec des interviews en situation, mais il sera principalement constitué de scènes de vie prises sur le vif, dans l’action. Mon but sera de saisir des échanges spontanés et des moments d’intimité où s’exprimeront l’énergie, les tensions, les émotions, les surprises et les victoires vécus par les protagonistes. [...] "

Il serait dommage de rater une telle exposition médiatique. Nous devons montrer au public, à notre institution, à nos syndicats, que notre métier aux si larges responsabilités ne tient plus aujourd'hui qu'à une corde fragile. C'est pourquoi je fais appel à vous ! Si le projet vous intéresse et que vous vous sentez les épaules pour y répondre, contactez-moi rapidement à pascal.oudot@gdid.education et je vous ferai parvenir le dossier complet ainsi que les coordonnées de la personne à contacter. Et merci, mille mercis par avance !


dimanche 1 décembre 2019

Grève ou pas grève ?

Alors... grève ou pas grève ?

C'est la question que se posent beaucoup de Directrices et Directeurs d'école en ce moment, d'autant que le dernier délai pour déclarer son intention approche à grands pas. Certains se demandent ce que les autres Directeurs en pensent, et ce qu'en pense le GDiD.

Le GDiD n'en pense rien et ne se prononcera pas.

Le GDiD n'est pas un syndicat.
Le GDiD n'est pas une école de pensée.
Le GDiD n'est pas une philosophie.

Le GDiD ne veut pas vous prescrire vos opinions. Le GDiD ne veut pas vous dire ce que vous devez faire ou ne pas faire. Le GDiD ne dispose pas de vous.

Comme association professionnelle le GDiD n'a pas à vous dicter votre conduite. Il s'agit de VOTRE décision, que vous prendrez en votre âme et conscience. Que vous fassiez grève ou non ne nous regarde pas. Le GDiD n'existe que dans un seul objectif, celui d'arriver à ce que le métier de Directeur d'école soit bientôt reconnu comme tel, avec un statut d'emploi fonctionnel. Le reste ne nous concerne pas, il ne concerne que vous.

Le GDiD regroupe de nombreux hommes et femmes de sensibilités diverses, d'opinions politiques contraires, de religions différentes... Le sexe, la couleur de peau, l'âge, l'origine, tout cela nous indiffère, c'est notre objectif commun qui nous rassemble et nous regroupe.

Alors, grève ou pas grève ?

C'est à vous de décider. Seule ou seul.